Le CEO d'Apple augmenté de 22%

Tim Cook, le CEO d'Apple. ©REUTERS

Le CEO d'Apple Tim Cook a été récompensé. Il a reçu une compensation annuelle de 15,7 millions de dollars... soit une augmentation de 22%. La firme à la pomme a par ailleurs abaissé de 10% son objectif de production de trois nouveaux modèles d'iPhone.

La firme à la pomme a fortement récompensé son CEO Tim Cook. Elle lui a offert, pour 2018, une compensation annuelle de 15,7 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 22%, peut-on lire dans le document officiel soumis par Apple au gendarme des marchés financiers. 

Que comprend cette somme? Un salaire annuel de 3 millions de dollars et un bonus de 12 millions basé sur les performances de ventes du groupe. 

"Nous avons atteint un chiffre d'affaires de 265,6 milliards de dollars" en 2018 et "un bénéfice opérationnel de 70,9 milliards de dollars, chacun en hausse de 16%", a noté dans ce document le conseil d'administration du fabricant d'iPhone et d'ordinateurs. "Cela dépasse le montant de la prime incitative prévue", ajoute le conseil, qui a "approuvé le versement maximal de 400% de la base salariale" au dirigeant.

Le dirigeant qui a succédé à Steve Jobs obtient donc, pour la deuxième année consécutive, une forte augmentation. En 2017, il avait déjà perçu 12,7 millions de dollars.

Sa rémunération représente 283 fois celle d'un employé moyen d'Apple, qui gagne 55.426 dollars par an, mentionne le groupe de Cupertino dans ce document légal.

Cette annonce intervient une semaine après l'annonce d'un avertissement sur résultats de la firme à la pomme. En effet, Apple a révisé à la baisse les perspectives de ventes de son premier trimestre (septembre à décembre 2018), mettant en cause une baisse des ventes d'iPhone, particulièrement en Chine. Le problème vient surtout de la demande dans les pays émergents. Une mise en garde qui a fait plonger le titre du groupe à Wall Street.

Productions revues à la baisse 

En outre, Apple a abaissé d'environ 10% son objectif de production de ses trois nouveaux modèles d'iPhone au premier trimestre 2019, rapporte ce mercredi le journal Nikkei.

Le groupe californien a demandé fin décembre à ses fournisseurs de produire moins d'exemplaires de ses iPhone XS, XS Max et XR, par rapport à ce qui était prévu auparavant, précise Nikkei, qui cite des sources informées de cette initiative.

Une requête adressée avant l'avertissement sur résultats d'Apple. 

De nombreux analystes ont aussi expliqué la faiblesse des ventes de l'iPhone par les prix élevés pratiqués par le groupe.

Le volume global de production de l'iPhone, tous modèles confondus, sera probablement abaissé dans une fourchette de 40 à 43 millions d'unités sur la période janvier-mars contre une précédente prévision de 47 à 48 millions, selon Nikkei.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content