Un chien à 1.500 euros chez Sony, et une action au top

Sony a présenté la nouvelle version de son chien robot Aibo, connecté à internet et truffé d'intelligence artificielle, à l'approche de 2018, l'année du Chien des horoscopes chinois et japonais. ©AFP

L'action Sony s'est envolée à Tokyo, dopée par les résultats et prévisions du groupe japonais.

L'action du fleuron japonais de l'électronique Sony s'est envolée à la Bourse de Tokyo, revenant à ses plus hauts niveaux depuis 2008 après avoir publié des résultats semestriels meilleurs que prévu et dopé ses prévisions annuelles.

→ Le titre a fini sur un bond de 11,44% à 4.918 yens, au terme d'une séance commencée en fanfare, avec un gain de 11,55% lors des tout premiers échanges.

Mardi, le groupe, très diversifié avec des activités aussi bien dans les jeux vidéo, la musique, le cinéma, les composants pour smartphones ou encore la robotique, a considérablement relevé ses prévisions pour son exercice en cours 2017/18, qui sera clos le 31 mars prochain.

Sony s'attend désormais à dégager un bénéfice net record de 380 milliards de yens (2,9 milliards d'euros), quintuplé sur un an, pour 8.500 milliards de yens de ventes (+11,8% sur un an), grâce notamment à une forte demande pour ses téléviseurs à ultra-haute définition et pour ses capteurs d'image pour smartphones.

Ses résultats semestriels ont également été largement supérieurs aux attentes, avec un bénéfice net multiplié par 27 sur un an à 130,9 milliards de yens (près d'un milliard d'euros), profitant toutefois d'un effet de comparaison favorable sur un an, où des usines du groupe au Japon souffraient encore des conséquences d'une série de séismes.

Ses ventes semestrielles ont quant à elle bondi de 22% sur un an à 2.062,5 milliards de yens.

"C'est un bouquet explosif de résultats" a commenté l'analyste de Jefferies Atul Goyal, cité mercredi par l'agence d'informations financières Bloomberg, résumant l'état d'esprit du marché envers Sony.

Le nouvel Aibo de Sony

Le retour d'Aibo, le chien connecté

Le géant nippon de l'électronique a présenté à Tokyo la nouvelle version de son chien robot Aibo, connecté à internet et truffé d'intelligence artificielle, à l'approche de 2018, l'année du Chien des horoscopes chinois et japonais.  L'Aibo nouveau, qui sera commercialisé au Japon à partir de janvier est un chien d'un blanc ivoire, de 30 centimètres de hauteur, avec des oreilles pendantes noires, une queue remuante et des yeux capables d'exprimer des émotions.
Mais il est aussi doté d'une batterie de capteurs, caméras et micros, et sa connexion internet permet à son propriétaire d'interagir avec lui à distance, via un smartphone.

Combien? Le nouvel Aibo sera vendu pour 198.000 yens (près de 1.500 euros).

→ Le premier Aibo, lancé en juin 1999, avait été un succès, avec 3.000 premières unités vendues au Japon en seulement 20 minutes, en dépit d'un prix élevé de 250.000 yens (près de 1.900 euros au cours actuel). Au total Sony en avait vendu plus de 150.000 dans le monde jusqu'en 2006, quand des difficultés financières avaient contraint le groupe d'arrêter la production de cet objet de luxe un brin frivole.
Le groupe avait néanmoins maintenu jusqu'en 2014 sa "clinique Aibo", une assistance clientèle pour les propriétaires de son chien robot, mais les avait ensuite - poliment - invités à se débrouiller seuls pour soigner les bobos du robot. Certains ingénieurs retraités de Sony avaient alors commencé à jouer les réparateurs officieux. Sony a précisé mercredi qu'il ne prévoyait pas de relancer sa "clinique vétérinaire" pour l'ancien Aibo.


©AFP

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content