Publicité
Publicité

Bientôt la fin du mot de passe

©Nicolas Vadot

La fin du mot de passe est proche. Place à l’empreinte digitale, au scanner de l’iris oculaire, à la reconnaissance vocale… 200 sociétés de tous secteurs ont rejoint la "Fido Alliance" pour mettre au point une certification d’authentification sur internet.

La Fido Alliance grandit vite. Lancée en février 2013, elle compte déjà plus de 200 membres, parmi lesquels de nombreux géants du net et du secteur bancaire.

Microsoft, Google, Samsung, Paypal, mais aussi Visa, MasterCard ou Bank of America ont été parmi les premiers à adhérer.

• Fido vise, comme son acronyme l’indique (Fast IDentity Online), à accélérer et harmoniser l’interopérabilité des différents appareils informatiques. Tous les moyens sont permis, pour peu que les noms d’utilisateurs, mots de passe ou pense-bête soient définitivement abolis.

©ISTOCK

L’alliance permettra à ses membres de faire certifier leurs produits et de renforcer la confiance des utilisateurs ainsi que le développement de nouveaux appareils dans le futur, avec une mise en commun des retours d’expérience.

 

Les gouvernements sont également intéressés par cette certification globale. Le National Institute of Standards and Technology américain et l’Office of the Cabinet britannique ont rejoint l’alliance.

♦ Objectif. Renforcer l’accès à la sécurité de leurs bâtiments en contrôlant mieux l’ensemble des appareils privés ou professionnels de leur personnel et de leurs visiteurs.

De l’empreinte digitale à l’iris oculaire

Les difficultés d’accès aux comptes personnels, le temps passé à rechercher les références nécessaires, les piratages, coûtent très cher aux sociétés. Alors que les moyens technologiques permettant une authentification sûre et rapide sont de plus en plus variés et accessibles, ces accords interentreprises sont plus que jamais nécessaires.

Parmi les grands absents du programme Fido, Apple, qui dévoilera de son côté son propre système d’authentification, Apple Touch ID. Le cavalier seul de la firme autoproclamée la plus cool du monde en dit long sur la bataille économique que sous-tendent ces questions de sécurité.

©© Wolfram Kastl/dpa/Corbis

Quoi? Les outils concernés par Fido sont très variés, allant de l’empreinte digitale au scanner de l’iris oculaire, à la reconnaissance vocale ou faciale, aux cartes à puces, aux clés USB ou encore au bluetooth.

Première application

L’une des premières applications à très grande échelle de la certification Fido sera le Windows 10 de Microsoft, via l’interface Windows Hello.

  • Comment ça marche? L’utilisateur pourra non seulement accéder à son système d’exploitation de PC ou de laptop mais aussi, de façon automatique et sécurisée, ouvrir simultanément l’accès à l’ensemble des autres services de Microsoft sur les sites qui seront en conformité avec le service de gestion de Microsoft Passport Identity. Le tout via des capteurs biométriques.

"Quelques-unes de ces nouvelles technologies peuvent ressembler à de la science-fiction, mais il ne faudra pas attendre longtemps avant de pouvoir simplement toucher, regarder, ou porter ces appareils qui nous donneront un accès rapide, agréable et sûr à des appareils, services ou comptes, et au final à nos maisons et nos voitures", écrivait récemment Bob O’Donnel, fondateur de Tech Analysis Research, dans "USA Today".

La fin des clés, ultime libération de l'"homo numericus"? En tout cas, la Fido Alliance y travaille.

©REUTERS

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés