Google lance son service de paiements

©Bloomberg

Android Pay est à présent disponible aux Etats-Unis. Le système de paiements par smartphone permet à Google de se relancer sur ce créneau où Apple et Samsung se sont aussi positionnés.

Google entre dans la bagarre des systèmes de paiements par smartphone. Avec son Android Pay qui commence à être déployer aux Etats-Unis, le groupe cherche à rattraper le temps perdu devant ses concurrents Apple et Samsung.

Android Pay sera accepté dans plus d'un million de commerces aux Etats-Unis. Il est en outre compatible avec les quatre grands réseaux de cartes de crédit: American Express, Discover, MasterCard et Visa. Pali Bhat, responsable produit chez Google et promet "l'ajout prochain de nouvelles fonctionnalités, banques et commerces".

La réponse à l'Apple Pay

Android Pay permet aux utilisateurs des téléphones de diverses marques fonctionnant avec Android, le système d'exploitation mobile de Google, de stocker les coordonnées de leurs cartes bancaires, mais aussi de leurs bons d'achats ou de leurs cartes de fidélité. Ils n'ont ensuite plus besoin de les présenter au moment du passage en caisse chez les commerçants, où ils utilisent à la place leur smartphone.

©BELGAIMAGE

Le service, qui utilise la technologie sans contact NFC, avait été annoncé plus tôt cette année et constitue une réponse à Apple Pay, un système similaire lancé en octobre par la marque à la pomme pour les utilisateurs d'iPhone aux Etats-Unis et étendu récemment à la Grande-Bretagne.

Le groupe sud-coréen Samsung, grand rival d'Apple dans les smartphones et les tablettes, avait pour sa part démarré son propre système de paiement, Samsung Pay, le mois dernier sur son marché domestique, et prévoit de le déployer aux Etats-Unis le 28 septembre.

Google s'était déjà aventuré dans les paiements mobiles en lançant en 2011 Google Wallet, une expérience limitée aux Etats-Unis qui s'était heurtée aux réticences des opérateurs téléphoniques.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect