Huawei contre-attaque en justice face aux Etats-Unis

©EPA

Huawei a engagé des poursuites en justice contre le gouvernement américain afin d'obtenir la levée de l'interdiction faite aux agences fédérales d'utiliser les produits du groupe chinois pour des raisons de sécurité nationale.

Le Congrès américain n'a jamais pu fournir la moindre preuve pour justifier ses restrictions visant les produits Huawei. Nous sommes contraints de prendre cette action en justice en dernier recours.
Guo Ping
un des président d'Huawei

Soupçonné d'espionnage potentiel par les Américains, le groupe chinois Huawei a contre-attaqué en annonçant une plainte contre les Etats-Unis pour avoir interdit l'achat de ses équipements télécoms par l'administration. Le géant mondial des smartphones avait déjà lancé une campagne médiatique destinée à contrer les accusations de Washington, selon qui les équipements de l'entreprise pour les futurs réseaux 5G pourraient être infiltrés par Pékin.

Le groupe privé chinois compte demander des dommages et intérêts en raison des restrictions "inconstitutionnelles" le visant. Guo Ping, un des présidents tournants, a également accusé les Etats-Unis d'avoir piraté des serveurs de l'entreprise et d'avoir volé courriels et codes sources.

Selon Washington, le Parti communiste au pouvoir en Chine pourrait utiliser les équipements de Huawei afin d'espionner d'autres pays ou de perturber des communications. Les Etats-Unis ont ainsi interdit à l'entreprise, leader planétaire dans ce domaine, de participer au déploiement de la 5G sur le sol américain. Et ils poussent leurs alliés occidentaux à prendre des mesures similaires.

Si cette loi est retirée, comme il se doit, Huawei pourra apporter aux Etats-Unis des technologies plus avancées et les aider à construire les meilleurs réseaux 5G.
Guo Ping
Un des présidents d'Huawei

Dans son offensive contre Huawei, Washington entend également juger sa directrice financière, Meng Wanzhou, pour violation des sanctions contre l'Iran. Arrêtée début décembre au Canada et actuellement en liberté surveillée, c'est aussi la fille du fondateur du groupe.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content