Microsoft brade ses tablettes

Le CEO de Microsoft, Steve Balmer présentant la nouvelle tablette Surface du groupe. Un an après son lancement, ses ventes ne parviennent pas à décoller.

Incapable de concurrencer les Apple et autre Samsung, Microsoft abaisse de 100 dollars le prix de sa tablette haut de gamme Surface. Un mois après en avoir fait de même pour la version de base.

Le groupe informatique américain Microsoft a baissé de 100 dollars les prix des versions haut-de-gamme de sa tablette Surface, qu'il peine à imposer sur le marché face à l'iPad d'Apple et aux nombreux appareils utilisant le logiciel de Google Android.

La boutique en ligne de Microsoft propose aux consommateurs américains d'acheter la Surface Pro à 799 ou 899 dollars, selon la capacité de mémoire, contre 899 et 999 dollars jusqu'ici.

Le groupe avait déjà baissé le mois dernier de 30% le prix de la version entrée de gamme de sa tablette, à la suite de ventes mitigées: il était tombé de 499 à 349 dollars.

La mesure s'était traduite par une lourde charge de dépréciation de 900 millions de dollars dans les comptes du quatrième trimestre de l'exercice 2012/13 du groupe (clos fin juin).

Cette charge dépasse le chiffre des ventes de la tablette depuis son lancement fin octobre 2012, estimé à 853 millions de dollars pour l'ensemble de l'exercice 2012/13 dans un document boursier publié la semaine dernière par le groupe.

La Surface a été présentée comme une vitrine pour le nouveau système d'exploitation Windows 8, lancée en même temps qu'elle et grâce auquel Microsoft tente de rattraper son retard dans le mobile face à Apple et Google.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés