Microsoft: nouvelle ère et nouveau CEO

©REUTERS

Cette fois-ci c'est officiel. Microsoft a un nouveau patron: Satya Nadella, jusqu'ici en charge du cloudcomputing. Bill Gates quitte la présidence du groupe. John Thompson lui succède à ce poste.

A l'heure où Microsoft est confronté au défi du mobile, un nouveau chapitre s'ouvre mardi pour le groupe et son cofondateur Bill Gates, qui va quitter la présidence du conseil d'administration pour un rôle présenté comme plus actif de "conseiller technologique".

Cette décision intervient parallèlement à la nomination d'un nouveau directeur général, Satya Nadella, un ingénieur de 46 ans d'origine indienne et spécialiste du "cloud", les services informatiques dématérialisés sur internet. Il était jusqu'ici vice-président de Microsoft et succède avec effet immédiat à Steve Ballmer, qui avait annoncé l'été dernier son intention de quitter la direction générale dans les douze mois.


Qui est Satya Nadella?

Agé de 46 ans, Satya Nadella est un ingénieur né en Inde. A l'image de Steve Ballmer, c'est un homme du sérail, actif au sein de l'entreprise depuis plus de 20 ans, après un passage chez Sun Microsystems.

Il prend la direction de la recherche dans la division, encore embryonnaire, de services en ligne. Il prend également le lead sur la division Business avant de devenir président de l'activité "serveurs et outils". Une division majeure du groupe, dont il pilote la transformation, en optimisant l'intégration des activités cloud.

C'est aussi à lui que le groupe doit l'intégration dans le produit Azure des activités de Microsoft de gestion de bases de données, de serveurs et d'outils pour développeurs. En deux ans, il fait passer les revenus de la division Cloud & Entreprise de 16,6 à 20 milliards de dollars.

De plus en plus présent dans les médias ces deux dernières années, l'homme s'est distingué par son charisme posé, sans exubérance,.

Au-delà de la nomination de Satya Nadella, sur laquelle des rumeurs circulaient depuis plusieurs jours, le rôle désormais dévolu à Bill Gates dans l'entreprise, à laquelle il annonce qu'il consacrera désormais "un tiers de son temps", suscite un fort intérêt.

Agé de 58 ans, celui qui reste à ce jour le premier actionnaire individuel du groupe informatique avec 4,3% du capital a créé Microsoft en 1975 dans un garage avec son ami d'enfance Paul Allen. Il en a été le premier directeur général jusqu'en 2000, année où il a cédé sa place à Steve Ballmer tout en conservant la tête du conseil d'administration.
Satya Nadella n'est que le troisième directeur général depuis 39 années d'existence de Microsoft, après Bill Gates et Steve Ballmer.


Il consacrait toutefois ces dernières années une grande partie de son temps et de sa fortune (la première mondiale, évaluée à 72 milliards de dollars par le magazine Forbes en septembre) à ses activités caritatives, notamment par l'intermédiaire d'une fondation créée avec sa femme Melinda.

Bill Gates va rester membre du conseil d'administration, mais troquer sa place de président contre un nouveau rôle de "conseiller technologique", a annoncé Microsoft mardi.

"J'ai demandé à Bill de consacrer plus de temps à l'entreprise, en se concentrant sur la technologie et les produits", écrit pour sa part Satya Nadella dans un courriel adressé mardi aux salariés du groupe.

Bill Gates "devrait être un conseiller rationnel" et "donner à Nadella la place dont il a besoin pour faire les choses à faire", estime Roger Kay, un analyste d'Endpoint Technologies interrogé par l'AFP.

Voici la première interview du nouveau CEO

La premièr interview de Satya Nadella

Le conseil d'administration sera désormais présidé par un de ses membres indépendants, John Thompson, ancien patron de la société de sécurité informatique Symantec. C'est déjà lui qui avait supervisé la recherche ces derniers mois d'un successeur pour Steve Ballmer.

Priorité au mobile et au "cloud"

La plupart des analystes jugeaient le choix de Satya Nadella positif, tout en disant ne pas s'attendre à de grands bouleversements dans l'immédiat. Wall Street commençait à s'impatienter face au temps que prenait la recherche d'un nouveau patron, en raison des incertitudes stratégiques que cela entraînait.

Le géant des logiciels pour PC est en effet actuellement forcé de se réinventer pour s'adapter à la crise de son marché historique et à l'essor des appareils mobiles comme les smartphones, un domaine où il a tardé à réagir et s'est fait largement distancer par son rival de toujours Apple et par le géant de l'internet Google.

"Durant cette période de transformation, il n'y a pas de meilleure personne pour diriger Microsoft que Satya Nadella", a assuré Bill Gates. Il a décrit un homme "ayant prouvé ses qualités de dirigeant, avec de profondes compétences en ingénierie, une vision pour l'entreprise et la capacité de rassembler les gens".

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés