Olympus va réviser 20 ans de comptabilité

Le groupe japonais d'appareils photo, embourbé dans une affaire de maquillage de ses comptes, envisage de corriger ses états financiers sur deux décennies, selon des informations de presse publiées samedi.

Olympus prévoit de soumettre prochainement des corrections de ses états comptables sur une période de 20 ans au bureau financier du gouvernement, a indiqué le quotidien Mainichi s'appuyant sur des sources anonymes.

La firme a admis avoir dissimulé pendant des années des pertes subies dans les années 90 sur des investissements financiers risqués. Des frais officiellement déclarés pour des acquisitions de sociétés au cours des années 2000 ont en réalité servi à effacer ce passif des comptes.

Prenant acte de l'impossibilité du groupe japonais de publier ses résultats financiers du trimestre achevé en septembre avant la date butoir de lundi, la Bourse de Tokyo a immédiatement placé jeudi le titre "sous surveillance", procédure préalable à une éventuelle expulsion de la liste des entreprises cotées.

Selon le quotidien Mainichi, une correction des comptes du groupe pourrait amener l'organe de surveillance des opérations boursières à prendre contre le groupe des mesures administratives telles que des amendes.

Mais la Commission de surveillance des opérations boursières ne semble pas, toujours selon le journal, envisager une accusation en matière pénale contre la société elle-même.

Cela pourrait laisser une chance à Olympus de maintenir sa cotation à la Bourse de Tokyo, si le groupe parvient à finalement publier ses comptes trimestriels avant la nouvelle date butoir du 14 décembre, a précisé le journal.

La valeur de l'action a fondu de plus de 80% depuis la révélation du scandale mi-octobre.

L'un des plus grands fonds obligataires du monde, GIC, basé à Singapour, a vendu la quasi totalité de sa participation au capital d'Olympus, en raison des scandales comptables, a annoncé samedi le groupe. Au printemps, GIC possédait encore 2,17% des actions Olympus en circulation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés