Sony ne vend pas autant qu'espéré, son titre a chuté

©EPA

Le marché espérait que le géant allait revoir ses prévisions à la hausse. Cela n'a pas été le cas. Le titre a été sanctionné.

L'action du géant japonais de l'électronique Sony a chuté de 10,13% vendredi à la Bourse de Tokyo, sanctionnée par des actionnaires déçus par les résultats du groupe malgré la baisse bienvenue du yen ces dernières semaines.

Sony a publié jeudi, après la clôture de la Bourse, des comptes en demi-teinte, avec un solide gain d'exploitation pour les neuf premiers mois de l'année 2012-2013, mais toujours un déficit net, y compris pour le seul troisième trimestre, alors qu'un retour dans le vert était espéré par le marché.

Le fleuron japonais de l'électronique grand public a certes divisé par quatre sa perte nette sur 9 mois, à 51 milliards de yen, grâce à un retour de sa rentabilité opérationnelle, mais les ventes de produits électroniques ne sont pas à la hauteur des attentes, tant s'en faut.

Du coup, Sony n'a pas relevé ses prévisions comme l'auraient voulu des investisseurs qui pensaient que le fort récent recul de la monnaie japonaise aurait davantage profité à l'entreprise. Il ne fait en réalité que compenser des méventes et l'optimisme n'est pas encore de mise, a prévenu un responsable.

Quant au retour de la rentabilité d'exploitation, il s'explique par l'absence cette année de charges exceptionnelles relatives à l'activité de production de dalles d'écrans à cristaux liquides (LCD), charges qui avaient plombé les comptes un an plus tôt.

Qui plus est, vendredi, un petit regain du yen à conduit les détenteurs de titres d'entreprises exportatrices, dont Sony, à encaisser des bénéfices.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés