Publicité

4G: Huytebroeck a finalisé son compromis

Evelyne Huytebroeck (Ecolo) ©BELGA

La philosophie des 3 Volt/mètre est bétonnée. On y ajoute, par contre, un deuxième paquet de rayonnement, dédié à la 4G, indépendant des ondes GSM existantes.

Le fuckyougate et les différentes pressions qui en ont découlées, auront eu au moins une conséquence: celle d'accélérer le dossier de la 4G à Bruxelles. Evelyne Huytebroeck, ministre de l'environnement du gouvernement de la région bruxelloise,  a en effet anticipé la sortie de son travail de quelques semaines et va proposer sous peu son compromis au gouvernement bruxellois. L'objectif est de pouvoir aboutir à une réécriture de la norme technique d'ici à l'automne.

Quel est le compromis retenu?

Selon le projet dont nous avons pu prendre connaissance, la philosophie des 3 Volt/mètre est bétonnée dans sa formule initiale. Les antennes des opérateurs sont mises à niveau suivant le calendrier établi par l’IBGE, avec un rayonnement cumulé (l’ensemble des ondes émises en un lieu) en 2G et 3G qui ne peut dépasser la norme fixée. On y ajoute, par contre, un deuxième paquet de rayonnement, dédié à la 4G, indépendant des ondes GSM existantes.

"Cette alternative nécessite une petite modification de l'ordonnance mais on ne touche en aucun cas à la norme. Ce compromis garantit le principe de précaution pour le citoyen", explique la ministre écolo. "Elle offre aussi aux opérateurs la possibilité de déployer les technologies gsm de demain, ce qui était la demande la plus appuyée".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés