Derniers jours pour envoyer... un télégramme

©Proximus

Proximus propose encore d'envoyer des télégrammes, mais le service prend fin dans moins de deux semaines. Dépêchez-vous si vous voulez envoyer un message d'un autre temps.

"On peut encore envoyer des télégrammes?" est sans doute la première réaction de la plupart des lecteurs de cet article. Et oui, ces messages transmis par impulsions électriques sont toujours disponibles en Belgique, contrairement à la plupart des pays voisins.

"Mais pourquoi?" est probablement votre réaction n°2. Bah oui, email, courrier, WhatsApp, SMS, téléphone, Messenger, Twitter, Snapchat, la liste des moyens de communication modernes est énorme. Quel est donc l'intérêt de continuer à envoyer des télégrammes? Proximus affirme que les télégrammes ne sont quasiment plus utilisés par des clients particuliers, mais qu'il existe encore une faible demande du côté des clients professionnels, comme les avocats et les huissiers de justice, car un télégramme est toujours accompagné d'une preuve d'envoi. Mais à l'inverse d'un recommandé, le contenu est également gardé par Proximus pendant deux ans.

24
télégrammes/jour
Un peu plus 8.000 télégrammes ont été envoyés grâce au service de Proximus au cours des 11 premiers mois de l'année, soit quelque 24 par jour.

Quoi qu'il en soit, le service d'envoi de télégrammes de Proximus, actif depuis 1846, n'a séduit qu'une dizaine de clients professionnels réguliers et quelques clients privés en 2017. Au total, à peine plus de 8.000 télégrammes ont été envoyés et reçus durant les 11 premiers mois de l'année. Par comparaison, plusieurs millions de télégrammes étaient envoyés annuellement dans les années 60, heure de gloire de ces messages électriques. 

Face à ce déclin vertigineux, Proximus a donc décidé de ne plus proposer ce service à partir du vendredi 29 décembre. Adeptes du rétro? Il est encore temps d'envoyer un télégramme avant la disparition du système. 

Comment? En envoyant votre message par mail (ironique non?), par téléphone ou par fax à Proximus. Mais attention, le service est uniquement accessible entre 7h et 22h du lundi au vendredi. 

Combien ça coûte? Habitués des messages gratuits par internet, vous risquez d'ouvrir des yeux ronds comme des soucoupes. Un message de 20 mots vers un destinataire en Belgique vous coûtera au minimum 16,25 euros. Et vous devrez débourser 27,50 euros minimum pour envoyer un message en Europe et 37,50 euros minimum vers un autre continent. A ce prix-là, on comprend la perte d'engouement.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content