Belgacom: -10% en dix ans de Bourse mais...

©BELGA

Dix ans déjà que l’action Belgacom a été introduite en Bourse. Dominique Leroy, la nouvelle CEO du groupe depuis le début de cette année a, à l’occasion de cet anniversaire, sonné la cloche mercredi à la Bourse de Bruxelles.

L’actionnaire fidèle à l’opérateur historique belge, depuis les premières heures de sa cotation le 22 mars 2004, n’a sans doute pas de quoi être le plus heureux du Bel 20. La valeur du titre, qui avait été introduite à 24,50 euros, accuse à ce jour une moins-value de 9%. Mais les montants perçus au titre de dividendes arrivent largement à compenser cette déception.

Qu’on en juge : en dix ans, l’actionnaire s’est vu attribuer un montant total de 16,0575 euros (nets de précompte) par action. Un montant auquel il convient d’ajouter des versements exceptionnels ayant totalisé 1,17 euro. Tenant compte de tout cela, l’action Belgacom affiche sur la base de son cours d’aujourd’hui (22,35 euros) un rendement annuel net de quelque 7,7% sur cette période.

 

Rendement condamné à baisser

Ce rendement est appelé cependant à baisser à l’avenir, selon des propos tenus par Dominique Leroy, lors de la publication des résultats 2013 à la fin du mois de février. "Le Conseil d'Administration de Belgacom se propose de continuer à accorder aux actionnaires de Belgacom un dividende attrayant et soutenable. Le Conseil d'Administration souhaite donc payer un dividende annuel stable de 1,50 EUR par action (dividende intérimaire de 0,50 EUR et dividende ordinaire de 1,00 EUR) pour les 3 prochaines années, pour autant que les résultats financiers de Belgacom soient conformes à ses attentes", avait-elle indiqué alors.

 

Dans la moyenne en Europe

Concurrence et régulation obligent, les profits de l’opérateur se sont érodés au fil des dernières années. L’an passé, Belgacom avait encore subi une baisse de 11,6% de son bénéfice par action, à 1,98 euro. Un montant devenu insuffisant, pour encore verser un dividende brut de 2,18 euros par an.

En proposant un montant brut de 1,5 euro, le rendement de l’action Belgacom se contractera à 6,7%. Il restera toutefois dans la bonne moyenne de son secteur en Europe. Et, en tous les cas, supérieur à ceux du Français Orange (4,7%), de l’Espagnol Telefonica (3%) ou encore de Telecom Italia (2,5%) et de Telekom Austria (0,7%).

 

Les investisseurs plus confiants que les analystes

La perspective d’une réduction du dividende, si elle avait dans un premier temps heurté les investisseurs, a finalement été bien digérée par le marché. L’action Belgacom caracole en effet pour l’heure à ses plus hauts niveaux depuis plus d’un an. Elle avait même furtivement retrouvé le niveau des 23 euros au début de ce mois. Cela pour la première fois depuis janvier 2013.

La Bourse semble de toute évidence accorder sa confiance en Dominique Leroy, qui promet de faire redémarrer la croissance des affaires de l’opérateur dès 2016. Davantage que les analystes qui, eux, ne sont guère enclins à suggérer son action à l’ "achat".

Enfin, rappelons que l'action cotera ex-dividende mardi prochain, d'un montant final de 1,26 euro net, qui sera payé à partir du 25 avril.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés