Publicité
Publicité

Belgacom: avec du 6,6%, l'Etat n'a pas trop à se plaindre

Pour Didier Reynders, il faut réduire la participation de l'Etat dans Belgacom. Cela réduirait les dividendes perçus, mais aussi la dette publique. Koen Geens, lui, ne s'en émeut pas de la baisse annoncée du dividende pour les trois prochaines années