Huawei a dépassé Apple

©REUTERS

Huawei se retrouve 2e sur le marché mondial des smartphones, derrière Samsung mais devant Apple.

Passage de flambeau au sommet dans le mobile. Le chinois Huawei a finalement dépassé l'américain Apple en parts de marché en volumes sur les smartphones, ressort-il d'une récente étude du cabinet IDC, se hissant ainsi à la 2e place mondiale. Tout un symbole sur fond de guerre commerciale entre l'Empire du Milieu et le pays de l'Oncle Sam.

Le géant de la République populaire a en effet vendu 54,2 millions d'unités sur le deuxième trimestre de l'année (15,8% de part de marché), contre 41,3 millions (12,1%) pour l'autre poids lourd qu'est la firme à la pomme, et ce, alors qu'il occupait la troisième place il y a encore un an à peine.

Pour parvenir à une telle performance, un bond de près de 41% tout de même d'une année à l'autre, Huawei a pu compter sur le succès du P20, nouveau fer de lance introduit en mars en Belgique, qui a permis à la firme de sauter à pieds joints dans le haut de gamme (plus de 600 euros), là où elle était quasi-inexistante jusque-là. Loin d'une version low-cost, l'appareil a rapidement séduit son public, à grands coups de campagnes publicitaires, avec pour conséquence d'aller jusqu'à peser sur les chiffres du numéro 1 mondial du smartphone, le géant sud-coréen Samsung (20,9% de part de marché au deuxième trimestre). L'entreprise est en effet la seule du trio de tête à avoir enregistré une baisse de sa part de marché (-10%) au niveau global d'une année à l'autre, quand Apple est elle parvenue à se maintenir (+0,7%).

En cause? Le succès grandissant des concurrents que sont les chinois Huawei et Xiaomi notamment, deux acteurs vendant leurs smartphones à des marges bénéficiaires bien plus faibles que leur rival, et ce, pour des performances techniques pas si éloignées. Une stratégie qui résonne auprès de certains consommateurs, qui semblent désormais moins enclins à payer un Samsung lorsqu'un autre téléphone plus ou moins similaire est moins cher.

En Belgique, cette lutte bien réelle tarde encore à se faire sentir. Huawei y détient toujours 20% de part de marché sur différents segments, selon ses chiffres, contre 22% pour Apple et 44% pour Samsung, soit l'équilibre préalablement observé avant le dépassement constaté courant de semaine par IDC. Mais "nous avons l'ambition que Huawei rattrape Apple en Belgique courant de cette année", nous annonce Jurgen Thysmans, porte-parole de Huawei Belgique, en charge de la division consommateurs. Voilà donc le Sud-Coréen prévenu, pourrait-on penser.

Interrogé, l'intéressé tient à recontextualiser quelque peu les chiffres évoqués. Si les marques chinoises ont à ce point grandi ces derniers mois, "c'est grâce à leurs efforts dans les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, NDLR)", nous explique Serge Vandriessche, directeur de la division mobile pour la Belgique et le Luxembourg chez Samsung Electronics. Par ailleurs, "en Belgique, si l'on constate aussi un effet de gain de part de marché de la part de Huawei", confie-t-il, "cela vient du fait que nous n'avons renouvelé notre moyen de gamme qu'à la fin du deuxième trimestre, ce qui a joué sur les chiffres". Du reste, "si l'on regarde la part de marché de Samsung en valeur dans le pays, et non en volume, elle reste stable, de par notre position sur le haut de gamme".

Marché mondial atone

Enfin, derrière cette redistribution du peloton de tête au niveau mondial, force est de constater que le marché du smartphone est particulièrement atone en cette période, avec 342 millions d'unités écoulées au deuxième trimestre, en baisse de 1,8% par rapport à la même période l'an passé, signe de ce qui se dessine désormais comme une tendance de fond face à la maturité du produit à travers le globe.

En effet, il s'agit du troisième trimestre en recul d'année en année et du quatrième trimestre en déclin de l'histoire de l'appareil, résultat d'une pénétration particulièrement forte sur certains marchés, même si certains offrent pour leur part toujours des opportunités. À qui pourra les saisir.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content