Le bâtiment "Paille" de Belgacom vendu

Le bâtiment bruxellois de l'opérateur avait défrayé la chronique et allumer le feux aux poudres. Sa vente avait mené à un audit pour examiner tout conflit d'intérêt de Bellens dans le processus.

ConnectImmo, la société immobilière de Belgacom, a annoncé la vente du bâtiment "Paille" situé à Bruxelles au coin des rues de la Paille et Lebeau. L'acquéreur est le groupe Allfin, un promoteur immobilier belgo-luxembourgeois.

Le bâtiment avait défrayé la chronique lorsqu'Immobel, une société dont était administrateur Didier Bellens, alors CEO de Belgacom, s'était portée candidate à son rachat. L'affaire avait mené à un audit interne afin d'examiner un éventuel conflit d'intérêt de l'homme fort de l'époque de la société de télécommunication.

Belgacom continuera temporairement à occuper le bâtiment dans le cadre d’une reprise à bail en vue de l'hébergement de son infrastructure télécom et de son personnel. D'ici la fin de 2019, Belgacom déménagera son infrastructure et son personnel, laissant le groupe Allfin transformer l’immeuble en un projet immobilier mixte comprenant principalement des habitations.

Une partie limitée du complexe n'a pas été vendue et abritera après 2019 toute l'infrastructure télécom de

"Il a été vendu après une consultation du marché en deux phases. La procédure de vente sur appel d'offres avait été lancée en avril 2013. Dix sociétés immobilières avaient marqué leur intérêt et neuf d'entre elles avaient soumis une offre de prix non contraignante avant le 31 octobre 2013. Quatre candidats avaient finalement été sélectionnés, dont le groupe Allfin qui avait soumis la meilleure offre", lit-on dans un communiqué.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés