Publicité

"Le GSM trop cher en Belgique" dit l'Europe

©Hilz, Peter/Hollandse Hoogte

Selon les dernières études de la Commission, la Belgique figure parmi les pays européens les plus chers en matière de tarifs de téléphonie mobile. Seuls Malte, le Luxembourg et les Pays-Bas affichent des tarifs supérieurs. Principal problème : les tarifs de terminaison que se paient les opérateurs.

Bruxelles (L'Echo)- La Belgique figure parmi les pays européens les plus chers en matière de tarifs de téléphonie mobile, ressort-il d'un rapport de la Commission européenne. Seuls les Pays-Bas, le Luxembourg et Malte pratiquent des prix encore plus élevés, peut-on lire mercredi dans "De Standaard".

A Malte, une minute de communication téléphonique mobile coûte six fois plus qu'en Lettonie. "Il y a aujourd'hui encore 27 marchés de télécommunication au lieu d'un marché unique", déplore le porte-parole de la commissaire européenne compétente, Neelie Kroes.

Les tarifs de terminaison posent notamment problème. Il s'agit des coûts que se facturent les opérateurs pour la prise en charge d'un appel sur leur réseau. Ces tarifs, qui se chiffrent à quelque 8 cents par minute, sont en soi déjà supérieurs au tarif total dans nombre de pays européens.

Mais le secteur pourrait connaître quelques adaptations en la matière. L'IBPT, organe de surveillance du secteur de télécommunication en Belgique, décidera au cours des prochaines semaines de l'abaissement des tarifs de terminaison. Ainsi, une communication mobile pourrait, pour la première fois depuis de longues années, devenir sensiblement moins cher.

L'idée de l'IBPT est de réduire progressivement les taux de terminaison pour atteindre le seuil d'1,07 cent par minute, tous opérateurs confondus, d'ici le 1er janvier 2013. Jusqu'à présent, Proximus reçoit de ses concurrents 7,2 cents par minute, Mobistar 9,02 cents tandis que Base touche 11,43 cents.

Au cas où le programme du gendarme des ondes est validé, une première réduction redistribuera déjà les cartes cet été : 3,77 cents pour Proximus, 4,1 pour Mobistar et 4,69 pour Base.

La mesure ne résoudra pas tout même si elle devrait stimuler davantage le marché intérieur et favoriser une saine concurrence entre opérateurs "fixe" et "mobile" pour l'offre de produits convergents". Le prix des communication passées de ligne fixe à GSM pourrait ainsi chuter de 20% dès cet été.

Belgacom, grand bénificiaire du changement de régime pourrait encore se voir obliger de répercuter la plus-value sur ses prix de détail.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés