Proximus: "Nous confirmons nos prévisions"

"Nous avons continué à gagner des clients, à augmenter nos parts de marché pour l’internet fixe et la TV, et à améliorer notre mix de clients vers des offres 3 et 4 play à plus haute valeur" commente Dominique Leroy. ©Photo News

Proximus confirme ses prévisions annuelles. Le chiffre d'affaires est en baisse mais le groupe a bien maîtrisé ses coûts.

Pour le 2e trimestre, Proximus présente un chiffre d'affaires en baisse de 3%, à1,46 milliard (le consensus moyen était de 1,49 milliard). Sur les marchés "domestiques", les revenus sont en légère hausse (0,7%) grâce aux activités fixes et au segment ICT.

Les coûts ont diminué de 2,6%. 

L'Ebitda progresse de 1,7%. L'Ebitda sous-jacent sur les marchés domestiques a augmenté de 4,1 % pour atteindre 425 millions d'euros.

Le bénéfice net des trois mois est de 126 millions d'euros, en forte baisse (-13%, avec 145 millions à la même période il y a un an), suite à l'impact de frais inattendus, dépréciations plus élevées et amortissements, explique la société télécom. Un chiffre moins bon qu'attendu puisque le consensus moyen était de 154 millions.

"Avec une croissance de 0,7 % du chiffre d'affaires pour nos marchés domestiques et 1,7% de l'Ebitda sous-jacent du groupe, nous confirmons nos prévisions pour l’ensemble de l’année", commente Dominique Leroy, la boss de l'ex-Belgacom.

→ Les prévisions pour l'ensemble de l'année sont:
· une légère croissance du chiffre d'affaires sur les marchés domestiques (en ligne avec la tendance du chiffre d'affaires du premier semestre de 2016)
· une légère croissance de l'Ebitda sous-jacent du Groupe
· le niveau de capex devrait atteindre environ 950 millions d'euros.

Le cash-flow libre s'élève à 255 millions d'euros en hausse suite à la diminution du besoin en fonds de roulement de l'entreprise, à l'augmentation de l'Ebitda sous-jacent et à la baisse des montants versés à l’impôt sur les sociétés.

Côté opérationnel, Proximus a vu sa base de clients progresser sur les marchés domestiques pour l'internet fixe, la TV et le Mobile Postpaid, pour la marque Proximus que pour Scarlet. Les parts de marché de Proximus ont augmenté à 46,3 % pour l’internet fixe et à 35,6 % pour la TV.

1.855
Suite au plan de départ anticipé volontaire préalable à la pension, 1.855 équivalents temps plein ont adhéré au plan et quitteront Proximus dans les 5 ans.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés