Publicité

Tecteo s'en prend aux publicités de Belgacom

Tecteo a introduit en octobre dernier une action en cessation contre Belgacom. L'objectif? Faire cesser l'envoi, par Belgacom, de mails comparatifs des offres des deux opérateurs. L'affaire a été plaidée hier.

 

L’affaire soumise à la sagacité du tribunal concerne un e-mail envoyé en août 2011 par Belgacom à certains de ses revendeurs. En réalité, il s’agit d’un comparatif des principales offres triple play (téléphonie, télévision et internet). Pour Emmanuel Cornu du cabinet d’avocats Simont Braun, le mail envoyé par Belgacom à ses revendeurs comporte une série d’erreurs manifestes, ce que le conseil de Belgacom n’a d’ailleurs pas contesté, précisant que le message était destiné à une série de revendeurs à qui il revenait de corriger les erreurs. Parmi les revendeurs en question, on relève tout de même Euro Centea, Photo Hall et Vanden Borre. "Le tableau comparatif envoyé aux revendeurs comporte des erreurs manifestes et des ommissions trompeuses. Tout a été fait pour présenter les offres de Belgacom comme étant les plus avantageuses" au détriment de celles de Tecteo, a plaidé Emmanuel Cornu. Et ce dernier de préciser que le tableau comparait des offres promotionnelles de Belgacom- sans que cela ne soit communiqué — à des offres non promotionnelles de Tecteo.

Les nombreux griefs portent, entre autres, sur le prix des appels vers des lignes fixes, sur le prix des communications vers l’étranger, sur les offres de football ou sur les services de vidéos à la demande.

Les différentes inexactitudes dont il est question ne sont pas contestées par Belgacom. C’est plutôt la portée de ce mail qui a fait débat. Pour le conseil de Belgacom, il ne s’agit que d’une note envoyée à des revendeurs qui faisaient office de filtre et qui corrigeaient eux-mêmes les erreurs. Pour Tecteo, il s’agit plutôt d’un cas manifeste de publicité mensongère et trompeuse. Belgacom, qui a introduit une demande reconventionnelle visant à faire condamner Tecteo à son tour pour publicité trompeuse, veut que le jugement soit publié sur les sites de Tecteo et de Voo. Tecteo, de son côté, demande des astreintes financières et veut que la décision soit communiquée aux revendeurs de Belgacom sous peine d’une astreinte de 100.000 euros. L NK

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés