Publicité

15.000 emplois en danger dans les banques

Le syndicat chrétien LBC-NVK craint un bain de sang social dans le secteur bancaire. Selon une "estimation prudente", quelque 15.000 emplois pourraient disparaître dans les trois ou quatre prochaines années, écrivent samedi plusieurs journaux.

Alors que la tempête financière continue, les banques belges tentent de calmer leur personnel. Mais le syndicat LBC-NVK prévient que les directions vont se mettre dans le rôle de la victime. "On recherche les origines de la crise uniquement en-dehors des banques. Il n'est pas question de remettre en question ou de corriger la politique commerciale", dénonce Stefaan Decock, responsable LBC pour le secteur financier. "Au contraire, l'addition sera bientôt présentée au personnel."

Se basant sur les chiffres récoltés par les délégués syndicaux au sein des banques -le LBC représente 55 pc des mandats- le syndicat chrétien prédit que 15.000 emplois pourraient disparaître dans les trois à quatre prochaines années. "Il s'agit encore d'une estimation prudente", commente Stefaan Decock.

Le LBC espère qu'il ne s'agira pas trop de licenciements secs. Une part importante de ces pertes d'emploi pourrait être compensée par les banques en ne remplaçant pas les travailleurs qui partent à la retraite. (SLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés