Accord définitif sur la cession du câble wallon

Les câblos-opérateurs wallons et le consortium ALE-Brutele ont finalisé leur accord sur la cession du câble wallon, désormais réuni sous un seul opérateur pour toute la Wallonie, a annoncé vendredi le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt.

L'accord a été négocié entre, d'une part, Electrabel, Intermixt et Ideatel et, d'autre part, l'ALE-Brutele.

Il concerne la cession, pour un montant déjà connu de 464,5 millions d'euros, des activités assurées par huit intercommunales de télédistribution wallonnes (Igeho, Inatel, Iterest, Intermosane, Seditel, Simogel, Telelux et Ideatel).

"Il s'agit d'un jour important pour le secteur de l'audiovisuel car, à dater d'aujourd'hui, il n'y aura plus qu'un seul opérateur pour toute la Wallonie", se réjouit le ministre dans un communiqué.

L'accord ouvre la voie au développement du "triple play" (offre combinée de télédistribution, téléphonie fixe et internet) en Wallonie, sous la marque de Voo.

Il signifie aussi le terme d'une longue saga administrative et juridique, notamment marquée par la volonté de l'opérateur flamand Telenet de prendre pied dans l'opération. Débouté à deux reprises au Conseil d'Etat, Telenet semble vouloir renouer un dialogue constructif avec Voo. (FLO)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés