Accueillantes: "De nombreuses questions restent posées"

L'accord intervenu vendredi en comité ministériel restreint et prévoyant que les accueillantes d'enfants bénéficieront d'un statut complet à partir du 1er janvier 2011 est "un pas dans la bonne direction", a réagi le syndicat chrétien CNE, pour qui, toutefois, "de nombreuses questions restent posées" dans ce dossier.

"La décision du conseil des ministres restreint est un pas dans la bonne direction, mais les reports successifs apportés dans ce dossier ne plaident pas pour une confiance excessive", estime la CNE dans un communiqué.

Le syndicat chrétien d'employés estime que de nombreuses questions restent posées et doivent encore faire l'objet de concertations, comme le temps de travail, la disponibilité, l'aspect fiscal, le revenu net ou la période transitoire avec cohabitation des deux statuts.

"Il n'est pas du tout certain que les Communautés sont prêtes à trouver les moyens nécessaires. Ni que les conditions mises concrètement seront socialement acceptables", ajoute le syndicat, qui exige "une rencontre rapide" avec les autorités fédérales et communautaires et "le démarrage immédiat" des discussions en matière de droit du travail et de conditions de travail. (BAJ)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés