Publicité

ArcelorMittal s'attend au pire pour début 2009

L'impact de la crise devrait être encore plus brutal début 2009 pour le géant de l'acier ArcelorMittal, déjà tombé dans le rouge à la fin de l'année dernière, qui va continuer à faire tourner ses usines au ralenti et à réduire ses effectifs.

Le premier trimestre "marque le point le plus bas", a prévenu Lakshmi Mittal, PDG du groupe.

La situation devrait donc encore empirer sur le trimestre en cours après un quatrième trimestre 2008 déjà marqué par une dégradation brutale, avec une première perte nette trimestrielle (2,6 milliards de dollars) depuis la fusion d'Arcelor et de Mittal Steel en 2006.

Toujours affaibli par la crise des secteurs de l'automobile et de la construction, ses clients phares, ArcelorMittal prévoit de continuer à n'utiliser les capacités de ses usines quasiment qu'à moitié en attendant le retour de la demande.

Sur le plan social, le groupe pourrait augmenter le nombre de suppressions d'emplois par départs volontaires, initialement prévu à 9.000, soit environ 3% des effectifs mondiaux du sidérurgiste.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés