Barclays octroie des dizaines de milliers d'euros de hausse salariale

La banque britannique Barclays aurait octroyé ces derniers jours une prime salariale à quelque 23.000 banquiers d'affaires. Dans certains cas, il s'agirait d'une hausse de 150 pc, rapporte jeudi le journal The Guardian. Barclays conteste avoir octroyé de telles primes. La nouvelle soulève à nouveau de vives critiques en Grande-Bretagne quant aux émoluments perçus par certains banquiers.

L'an dernier, dans le cadre de la crise des crédits, plusieurs initiatives avaient été prises à l'échelle mondiale. Les banques avaient reçu des milliards en aides publiques mais avaient peu rogné sur les salaires et les bonus. Le gouvernement britannique avait annoncé qu'il allait imposer une taxe de 50 pc sur les bonus.

Barclays n'avait, elle, reçu aucune aide d'Etat mais avait toutefois profité des mesures que la banque centrale britannique avait prises pour mettre plus de liquidités sur le marché, écrit The Guardian.

En outre, on a appris que le directeur de Barclays, Bob Diamond, responsable du département banquiers d'investissements, a vendu cette semaine pour 5 millions de livres d'actions. Plus tôt dans l'année, il avait déjà perçu 22 millions de livres en cédant des 'asset management' à Black Rock. L'homme détient encore plus de 8 millions d'actions, représentant plus de 20 millions de livres. M. Diamond s'est montré par le passé comme l'un des plus féroces opposants à la taxe sur les bonus. Il est par contre favorable à une rémunération variable des banquiers d'investissements. (MUA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés