Publicité

Brink's: le statut des travailleurs continue à faire couler beaucoup d'encre

Le statut des travailleurs de la société de transport de fonds Brink's Belgium en cas de reprise continue à faire couler beaucoup d'encre du côté syndical alors que le dossier de l'harmonisation des statuts se trouve sur la table des négociations en vue d'un nouvel accord interprofessionnel.

Lundi, le syndicaliste Marc Geerinck (CSC) a évoqué l'idée de faire passer les employés de Brink's Belgium sous statut ouvrier, tout en conservant les avantages des employés, comme les délais de préavis, ce qui permettrait le recours au chômage économique, en principe réservé aux ouvriers. Selon lui, il s'agirait d'une "sorte de statut ouvrier revalorisé".

La CSC a ensuite précisé sa position dans un communiqué. "Le statut unique constitue la solution aux problèmes chez Brink's", selon le syndicat chrétien qui juge qu'"il est inacceptable d'abaisser le statut employé au niveau du statut ouvrier".

La CSC rappelle qu'elle a élaboré un cahier de revendications pour un meilleur statut commun pour tous les travailleurs et qu'elle défend cette position lors des négociations de l'accord interprofessionnel 2011-2012.

De son côté, le SETCa a tenu à se distancier de l'idée d'un "statut ouvrier amélioré" et considère que le statut employé des travailleurs de Brink's "ne peut être remis en cause". Le syndicat se dit néanmoins ouvert à la négociation d'une "autre organisation du travail qui permettrait une meilleure adéquation aux besoins de l'entreprise et garantir au client un service efficace".

Même son de cloche au syndicat libéral, qui réaffirme sa position selon laquelle "il ne sera pas touché au statut des travailleurs de Brink's". (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés