Brink's: Les syndicats poursuivent leurs piquets de grève

Malgré le dépôt de bilan, les syndicats du transporteur de fonds Brink's poursuivaient leurs piquets de grève, samedi, aux portes des quatre sites belges du groupe américain. "On n'a pas encore décidé quand on lèvera ces barrages", a expliqué Marc Geerinck (CSC). Brink's emploie quelque 450 salariés en Belgique, dont seule une trentaine, travaillant pour Brink's Diamond & Jewelry, pourront conserver leur poste.

"Lundi, une plainte sera probablement déposée pour faillite frauduleuse. Nous envisageons également de porter plainte contre Brink's auprès des Affaires économiques pour infraction au code de conduite des multinationales. Nous voulons que la maison-mère, aux Etats-Unis, prenne en charge les dettes de l'activité belge, de telle sorte que ce ne soit aux contribuables belges de le faire", a précisé le représentant du syndicat chrétien.

Par ailleurs, "le Group 4 nous a contactés pour que l'on ait une discussion. Dès que la faillite de Brink's sera prononcée, la société veut en effet reprendre les contrats et le personnel. Mais la question est de savoir si les autorités de la concurrence accepteront que Group 4 dispose ainsi d'un quasi monopole dans le secteur du transport de fonds en Belgique", a encore indiqué Marc Geerinck. Selon ce dernier, Group 4 Securicor (G4S) serait disposé à réengager entre 170 et 200 travailleurs. (908)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés