Publicité

Commission crise financière: impression contrastée

La Commission spéciale chargée d'examiner la crise financière et bancaire a entendu lundi après-midi Patrick Dewael (Open Vld), Laurette Onkelinx (PS), Jo Vandeurzen (CD&V) et Joëlle Milquet (cdH), tous membres du gouvernement Leterme. Mardi, ce sera au tour d'Yves Leterme lui-même.

Les commentaires étaient fort divergents à la sortie de ces auditions à huis clos, révélant notamment les tensions PS-MR. Ainsi, un parlementaire a estimé que le ministre des Finances Didier Reynders (MR) était allé jusqu'à "mentir par omission" sur la question des 125 millions d'actions de Fortis Banque qui auraient pu être prises en compte lors de l'assemblée générale de Fortis holding en février.

Selon un parlementaire, "Laurette Onkelinx a clairement dit que Didier Reynders était venu au comité ministériel restreint avant l'AG du 11 février avec cette demande" de Fortis Banque de prendre en compte les 125 millions d'actions que la banque détenait dans le holding. Un autre parlementaire n'a vu pour sa part "aucune contradiction" entre les témoignages de Mme Onkelinx et de M. Reynders. (NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés