Construction: les signes de ralentissement se confirment

Les premiers signes du ralentissement sur le marché résidentiel, qui se sont manifestés fin 2007 début 2008 par un nombre moindre de permis de bâtir pour la construction neuve et une baisse de la demande des nouveaux appartements, se sont confirmés dans le courant de l'année dernière, selon les chiffres conjoncturels délivrés mardi par la Confédération construction.

Dans le contexte de la crise économique mondiale née de la crise américaine des subprimes, il est normal que la confiance des entreprises et des consommateurs soit ébranlée, relève la confédération.

En Belgique, le nombre de logements ayant fait l'objet d'un permis de bâtir pour la construction a baissé de 55.194 pour la période septembre 2006-août 2007 à 52.439 pour la même période l'année suivante (2007-2008). La baisse a été plus marquée en Flandre qu'en Wallonie et à Bruxelles. Pour la rénovation, en revanche, les demandes de permis ont légèrement augmenté.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés