Publicité

Crédit: le secteur ne va pas couper le robinet

Le secteur du crédit souhaite répondre positivement à la demande du Premier ministre de ne pas couper le robinet du crédit, a souligné l'Union professionnelle du crédit (UPC) vendredi.

Le nombre de crédits hypothécaires a augmenté d'1,65 pc au cours du dernier trimestre mais le montant a reculé de 0,72 pc, précise l'UPC. Le secteur propose un plan en sept points.

D'abord, l'UPC souhaite que la directive européenne sur le crédit à la consommation soit transposée dans la législation belge.

Le secteur estime aussi que la promotion du crédit par le gouvernement peut être une piste.

La promotion du crédit doit aussi aller de pair avec "des mesures permettant aux prêteurs d'octroyer du crédit de manière responsable, afin de pouvoir contribuer à la prévention du surendettement".

L'UPC prône par ailleurs des simplifications administratives permettant l'octroi de crédit par voie électronique.

Le secteur plaide encore pour l'élargissement de la centrale des crédits et sa transformation en centrale de l'endettement reprenant notamment les dettes d'énergie ou de télécommunications.

Enfin, l'UPC demande la mise en oeuvre rapide du fichier électronique des saisies et l'élaboration d'un cadre légal pour les intermédiaires en crédit hypothécaire. (NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés