Publicité

Crise financière: Reynders plaide pour des instruments d'intervention

Le ministre des Finances Didier Reynders a plaidé lundi pour que la Belgique se dote d'instruments juridiques permettant aux pouvoirs publics d'intervenir le plus vite possible dans les institutions financières en cas de crise. Le ministre était entendu par la commission spéciale chargée d'examiner la crise financière et bancaire...

M. Reynders était le premier des membres du conseil ministériel restreint de l'ancien gouvernement Leterme à être entendu à huis clos lundi par la Commission. Selon plusieurs parlementaires, les débats ont surtout porté sur le revirement des autorités néerlandaises à l'accord du premier week-end de la crise Fortis, ainsi que sur la transmission des informations au sein des institutions bancaires et avec les organes de contrôle et de régulation.

La Belgique doit se doter, à l'instar de plusieurs de ses voisins, d'instruments juridiques qui permettent à ses pouvoirs publics de réagir rapidement en intervenant sur les institutions financières, a indiqué M. Reynders à l'issue de son audition.

Il a aussi rappelé la nécessité d'une supervision supra-nationale du secteur, qui devrait être discutée entre les grandes puissances au prochain sommet du G20 ainsi qu'au FMI.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés