Des syndicats offrent la soupe populaire et maintiennent la pression sur le gouvernement

Environ 200 manifestants, issus de la FGTB et de la CSC, ont offert la soupe populaire lundi sur les marches de la Bourse à Bruxelles, afin de protester contre les mesures d'austérité du gouvernement papillon, spécifiquement en matière de chômage.

"Nous allons continuer la mobilisation jusqu'au 30 janvier, date prévue pour la grève générale. Nous voulons faire savoir nos revendications, et aujourd'hui, elles concernent les personnes sans emploi", a indiqué Thierry Bodson, secrétaire général de la FGTB wallonne, qui entend maintenir la pression sur le gouvernement papillon.

A partir de 10h00, les représentants syndicaux offraient la soupe populaire à toute personne qui le désirait, et durant l'action syndicale, les manifestants ont symboliquement malmené l'un des leurs, grimé en Elio Di Rupo.

La FGTB et la CSC s'inquiètent des futures décisions du gouvernement, concernant la dégressivité accrue ou la limitation des allocations d'attente dans le temps, qui, selon les syndicats, pourrait toucher plus de 400.000 travailleurs sans emploi. (PVO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés