Publicité

Deux starters sur trois ne passent pas le cap des 5 ans

Le taux de survie des starters est au plus bas depuis cinq ans. Le 10 avril 2009, 68 pc des entreprises créées cinq années auparavant étaient toujours en vie, rapporte jeudi un quotidien économique, commentant une analyse réalisée par l'Unizo, qui représente les indépendants et les PME en Flandre.

L'an dernier à la même époque, ce taux était encore de 76 pc. Les chances de survie après trois et quatre années d'existence ont diminué dans les mêmes proportions.

Cette évolution est bien évidemment liée à la crise économique mais celle-ci n'explique pas tout. Le taux d'échec important parmi les entrepreneurs débutants doit également être mis en rapport avec la question de l'état de préparation de ces starters, ajoute le quotidien.

"Les personnes qui ont démarré leur entreprise sans aucune expérience ni business plan sont les premières victimes de la crise", relève Karel Van Eetvelt, administrateur délégué d'Unizo qui plaide par ailleurs pour une révision de la loi qui régit l'accès à la profession. (DAD)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés