Fortis esquive une dette d'impôt de 107 millions d'euros

Le dossier concernant le fonctionnaire du département TVA du SPF Finances qui aurait coûté 110,5 millions d'euros à l'Etat tourne essentiellement autour de Fortis, selon la presse flamande.

Le ministre des Finances, Didier Reynders, avait précisé mercredi en commission à la Chambre au sujet de la somme globale de 110 millions d'euros, qu'elle était constituée au principal d'une seule dette d'impôt qui a été contestée par le contribuable en raison d'une erreur de procédure commise par le receveur en question et qui porte sur 107 millions d'euros. Selon la presse, ce contribuable serait Fortis.

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés