Publicité

France: La Société Générale enregistrerait au moins 5 mds de nouvelles pertes

Une des plus grandes banques françaises, la Société Générale, pourrait enregistrer entre 5 et 10 milliards d'euros de pertes en raison d'investissements hasardeux réalisés par une filiale, affirme le quotidien Libération lundi, ce que la banque dément.

"En toute discrétion et bien caché dans les annexes de ses comptes, un autre fiasco de quelque 5 milliards d'euros est reconnu par la banque", après les pertes de 4,9 milliards de pertes en 2007 attribuées à un trader, Jérôme Kerviel, écrit Libération.

"Même si, jusqu'à aujourd'hui, la banque n'a enregistré +que+ 1,2 milliard d'euros de pertes, la facture finale pourrait atteindre les 10 milliards", ajoute le quotidien.

Libération explique que cette "perte colossale" est le fait d'"un département tout entier de la filiale en charge de la gestion d'actifs", appelé Sgam Alternative Investments (AI).

Ce département "a été laissé libre de spéculer" et a multiplié "par le passé les investissements hasardeux dans ce qu'on appelle des +produits structurés+", des produits financiers complexes.

"Société Générale dément formellement les affirmations de Libération publiées ce jour", a réagi la banque dans une déclaration écrite envoyée à l'AFP.

Selon elle, le quotidien "fait la confusion entre des pertes et le montant d'actifs transférés en 2008 des OPCVM de SGAM (sa filiale de gestion d'actifs, ndlr) vers Société Générale". (FLO)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés