Publicité

France: le gouvernement évite une mobilisation massive sur les retraites

Le gouvernement français est parvenu à éviter jeudi une mobilisation massive contre son projet de reculer l'âge de départ à la retraite au-delà de 60 ans, quand bien même le nombre de manifestants approchait la barre du million, selon les syndicats.

Les syndicats disent avoir atteint l'objectif de faire mieux que lors de leur dernière mobilisation du 23 mars (800.000 manifestants selon les syndicats, 380.000 selon la police) mais ils n'ont pas franchi de palier décisif pour espérer voir le gouvernement faire des concessions.

"Je crois que le chef de l'Etat (Nicolas Sarkozy) lui-même va être contraint de réfléchir", a jugé Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, premier syndicat du pays.

La journée de mobilisation était vue comme un test pour les syndicats dans la mesure où le gouvernement veut aller vite, avec la présentation du contenu de la réforme le 20 juin pour un passage au Parlement en septembre.

Selon les journalistes de l'AFP, les fonctionnaires formaient le gros des troupes. Les perturbations ont été limitées dans les transports publics, tandis qu'on comptait de 12% à 40% de grévistes, selon les sources, dans l'éducation.

La contestation des syndicats et de l'opposition de gauche se focalise sur le projet du gouvernement de repousser l'âge légal de départ à la retraite, actuellement fixé à 60 ans.

Le gouvernement, qui pourrait repousser ce seuil à 62 ou 63 ans, considère cette option comme la plus à même d'assurer les besoins de financement estimés à 70 milliards d'euros d'ici 2030. (BAJ)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés