Publicité

GDF Suez: les dirigeants renoncent à leurs stock-options

Le PDG du groupe français GDF Suez Gérard Mestrallet, et son vice-président Jean-François Cirelli, vont renoncer à leurs stock-options "dans un souci de responsabilité", a indiqué jeudi un porte-parole du groupe.

Plusieurs terminaux gaziers du groupe étaient perturbés jeudi par des grèves pour des revendications salariales et pour protester contre des stock-options octroyées aux deux principaux dirigeants du groupe.

La présidence française a fait savoir jeudi qu'un décret gouvernemental allait interdire, la semaine prochaine, les bonus et stock-options pour les patrons de groupes frappés par la crise et aidés par l'Etat, à la suite de plusieurs scandales sur la rémunération des dirigeants d'entreprises.

GDF Suez, qui a réalisé 6,5 milliards d'euros de bénéfice en 2008, ne fait pas partie de ces entreprises qui ont reçu le soutien du gouvernement. L'Etat détient en revanche 35,7% de son capital.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés