Publicité

General Motors: 7.500 ouvriers souscrivent à un plan de départs volontaires

Le constructeur automobile américain General Motors a annoncé jeudi que 7.500 de ses ouvriers avaient souscrit à un plan de départs volontaires et quitteraient le groupe pour la plupart d'ici mercredi.

GM prévoit de supprimer 18.000 postes d'ouvriers d'ici à la fin de l'année aux Etats-Unis et quelque 47.000 postes dans le monde entier.

Le guichet départ était ouvert aux membres du syndicat UAW qui bénéficient de meilleures conditions salariales et sociales que les ouvriers recrutés plus récemment.

La veille, le groupe avait annoncé que les premières lettres de licenciement adressées à des employés administratifs venaient d'être envoyées, dans l'optique de supprimer 3.400 postes de cols blancs d'ici au 1er mai.

Ces réductions d'emploi s'inscrivent dans le plan de restructuration de GM, qui a théoriquement jusqu'à mardi pour convaincre l'administration américaine de sa viabilité et garder les 13,4 milliards de dollars de prêts fédéraux déjà obtenus. Le constructeur en demande 16,6 milliards supplémentaires.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés