Publicité

Grèce: Des milliers de manifestants à Athènes et Salonique contre l'austérité

Plus de 10.000 grévistes manifestaient mercredi en fin de matinée à Athènes et environ 7.000 à Salonique, la grande ville du nord de la Grèce, selon des sources policières, à l'occasion de la grève générale contre les mesures de rigueur décidées par le gouvernement socialiste pour faire face à la crise.

"Taxer les spéculateurs" et "les hommes et leurs besoins sont au-dessus des marchés et des profits", indiquaient des pancartes placées le long du parcours de la manifestation organisée dans la capitale par la puissante Confédération générale des travailleurs grecs (GSEE, 1 million d'adhérents) et la Fédération des fonctionnaires Adedy (300.000 membres), a rapporté un journaliste de l'AFP.

Cette manifestation a réuni près de 10.000 personnes à Athènes, selon une source policière.

Le Front de lutte syndical (PAME), émanation de l'ultra-orthodoxe parti communiste (KKE), avait appelé ses membres à manifester séparément et a réuni plusieurs milliers de militants à Athènes.

"Aucun sacrifice pour la ploutocratie", affirmaient des tracts distribués dans la rue par les manifestants communistes, qui portaient des banderoles sur lesquelles était inscrit "pas plus", en référence au refus de mesures d'austérité supplémentaires, et d'autres "pas touche au 14e mois" .

La Grèce était presque totalement paralysée mercredi par la grève générale contre les mesures gouvernementales d'austérité destinées à réduire drastiquement le déficit abyssal du pays et qui prévoient notamment un gel des salaires et le recul de deux ans, à 63 ans et demi, de l'âge moyen de départ en retraite. (MDP)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés