Publicité

Grève chez Brink's: reprise des négociations

Les négociations entre direction et syndicats de la société Brink's ont démarré jeudi à 9 heures, au siège du SPF Emploi à Bruxelles, sous l'égide d'un conciliateur social, afin de trouver une solution au conflit social qui paralyse l'entreprise depuis le 27 octobre. Les syndicats s'opposent aux mesures d'économies annoncées par la direction et qui prévoient notamment le passage au statut ouvrier des transporteurs de fonds ainsi que la fermeture du site de Strépy.

Les syndicats se disent prêts à discuter de mesures d'économies mais ne veulent en aucun cas entendre parler d'un changement de statut.

De son côté, la direction du transporteur de fonds américain entend rétablir la position concurrentielle de l'entreprise par rapport aux autres acteurs du secteur.

Une première réunion de conciliation avait déjà eu lieu mardi. Il y avait alors été décidé d'organiser des réunions de concertation ces jeudi et vendredi.

Les effets de cette grève se sont déjà fait ressentir, notamment au sein des banques BNP Paribas Fortis et ING, tandis que près de 23.000 pensionnés n'ont pu recevoir leur pension à temps.

Brink's dispose également de contrats avec des sociétés comme Delhaize et Kinepolis ainsi que des bureaux de change. Delhaize et Kinepolis ont demandé à leurs clients d'avoir recours au paiement électronique autant que faire se peut. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés