Ikea confirme avoir fait l'objet de chantage

La chaîne suédoise de magasins d'ameublement Ikea a fait l'objet de chantage après avoir été victime d'une série d'attaques, a confirmé une porte-parole du groupe mercredi à Helsingborg (Suède).

"Nous collaborons avec la police dans différents pays. Les menaces du maître-chanteur ne se manifestent pas dans un pays en particulier, mais visent Ikea de manière générale", précise-t-elle.

Le magasin Ikea de Gand avait été évacué le 30 mai dernier à la suite de deux petites explosions. Deux réveils avaient été retrouvés, emballés dans des boîtes de lait, cachées sous des palettes. Des explosions similaires s'étaient également produites dans des magasins Ikea situés à Eindhoven (Pays-Bas) et à Lille (France).

Par ailleurs, le 11 juin, deux personnes avaient été légèrement blessées lors d'une explosion dans un Ikea à Dresde, en Allemagne.

Le dernier incident date du 2 septembre dernier. Des explosifs avaient alors été retrouvés dans un magasin Ikea situé dans les environs de Prague, la capitale tchèque. L'engin y avait été désamorcé par les forces de l'ordre.

Les mesures de sécurité dans les magasins ont été renforcées depuis ces attaques.

Dans une déclaration à la presse, Ikea a fait savoir mercredi prendre ce chantage "très au sérieux". La chaîne ne souhaite pour l'instant pas donner plus de détails.

(NAJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés