"Il faut cesser de se regarder le nombril"

Des investisseurs belges présents à l'exposition universelle de Shanghaï appellent les responsables politiques belges et européens à favoriser l'accès au marché chinois. Ils sont d'avis que ce point doit constituer une priorité de la présidence belge de l'Union européenne.

Les entrepreneurs sont en première ligne pour faire des affaires mais ils comptent sur le politique pour "créer la confiance". Une série d'investisseurs belges étaient réunis vendredi lors d'un meeting auquel a participé le premier ministre Yves Leterme. De part et d'autres, on a souligné l'intérêt de ce type d'événements.

"Il faut profiter de la présidence belge de l'Union européenne pour donner un coup d'accélérateur à notre politique en Chine. Aujourd'hui, l'Europe n'est nulle part en Chine. Quant à la Belgique, l'histoire BHV, l'absence de gouvernement et les crises à répétition donnent un signal négatif. On doit se focaliser sur la promotion de nos exportations, or actuellement, l'Europe et la Belgique se regardent le nombril", a indiqué Philippe Snel représentant à Shanghaï de la société de consultance juridique De Wolf & Partners. (ROJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés