Japan Airlines dépose son bilan et va supprimer 15.600 emplois

Japan Airlines (JAL), première compagnie aérienne d'Asie, a annoncé mardi qu'elle déposait son bilan devant la justice japonaise et qu'elle allait se soumettre à un vaste plan de redressement qui, selon le gouvernement nippon, comprendra 15.600 suppressions de postes.

JAL s'est déclarée en cessation de paiements devant le tribunal de Tokyo, afin de bénéficier de la protection de la loi japonaise sur les faillites, a fait savoir la compagnie dans un communiqué.

Le tribunal a cependant accepté que JAL continue à honorer les factures de ses fournisseurs, grâce aux financements d'urgence obtenus dernièrement auprès des pouvoirs publics japonais.

"Par conséquent, les opérations de vol de notre groupe ne seront pas interrompues", a assuré la compagnie.

Parallèlement, le gouvernement nippon a dévoilé un plan de sauvetage prévoyant quelque 15.600 suppressions de postes, des injections de capitaux publics à hauteur de 300 milliards de yens (2,3 milliards d'euros). Une grande partie de ces suppressions de postes devrait toutefois être menée via des cessions de filiales.

Les suppressions d'emploi ne devraient pas se faire ressentir en Belgique, où JAL n'opérait pas de vols directs, a indiqué le porte-parole de Brussels Airport à l'agence BELGA.

"Si JAL n'avait pas été la première compagnie aérienne du pays, une telle procédure aurait pu signifier la disparition de l'entreprise. Mais c'est JAL et elle bénéficie du soutien du ministère des Transports", a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre des Transports Seiji Maehara. (MDP)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés