L'Europe préparée à lutter contre la crise, mais a besoin de réformes

Les pays les plus développés d'Europe sont mieux préparés que jamais à affronter la crise, mais des réformes structurelles sont nécessaires pour stimuler la croissance, a estimé le secrétaire général de l'OCDE Angel Gurria lundi à Ljubljana.

"La crise a rendu l'Europe plus résistante et plus forte que jamais, la volonté de mettre en oeuvre de véritables réformes fiscales est plus forte... et en cas de besoin il y a un filet de sécurité", a déclaré le secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en marge d'une conférence en Slovénie, cité par l'agence slovène STA.

Selon M. Gurria, les membres de l'OCDE affrontent une période marquée à moyen terme par une croissance faible, un fort taux de chômage, des déficits et une dette importants. Il les a encouragés à entreprendre des réformes structurelles pour accélérer la croissance.

"Les systèmes de santé et de retraite doivent être réformés, de nouveaux emplois créés, le marché du travail assoupli. Les économies ont besoin de plus d'innovation, d'une surveillance et d'une gestion d'entreprise meilleures", a encore dit M. Gurria.

"Cela va encore prendre du temps avant que les choses redeviennent comme avant", a-t-il poursuivi, ajoutant que les réformes structurelles n'apporteraient pas des résultats immédiats mais aideront les citoyens à avoir confiance en l'avenir.

"Les marchés agissent de manière irrationnelle et très contagieuse", a-t-il mis en garde, "mais je pense que nous sommes mieux préparés et plus fort, nous avons les meilleurs antidotes". (BAJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés