La Bourse de Tokyo clôture en hausse de 1,05%

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi en hausse de 1,05% grâce à la désignation de l'économiste Mario Monti comme nouveau Premier ministre de l'Italie en pleine crise d'endettement, mais les investisseurs sont restés inquiets de la vigueur du yen.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a grimpé de 89,23 points à 8.603,70 points.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté gagné 0,92%, prenant 6,72 points à 735,85 points.

L'activité a été très faible, avec 1,41 milliard d'actions échangées sur le premier marché.

Mario Monti, un économiste respecté de 68 ans, a été chargé dimanche soir de succéder à Silvio Berlusconi. Surnommé parfois "le cardinal", il s'est taillé une réputation de compétence et d'indépendance comme commissaire européen pendant dix ans (1994-2004).

Sa désignation a quelque peu rassuré des marchés toujours anxieux des problèmes d'endettement italiens qui pourraient, s'ils s'aggravaient, entraîner une catastrophe pour l'ensemble de l'union monétaire européenne.

Les opérateurs nippons sont toutefois restés très prudents à cause du niveau toujours préoccupant du yen.

La devise nippone a établi ces dernières semaines des records de vigueur face au dollar et à l'euro, ce qui handicape lourdement les groupes exportateurs du pays.

Le dollar est redescendu aux alentours de 77 yens lundi, à peine deux semaines après une intervention directe des autorités nippones sur le marché des changes qui avait propulsé le billet vert au-delà de 79 yens.

(JAV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés