La CBFA va surveiller les boni des institutions financières (De Tijd)

La CBFA, l'organe de contrôle des institutions financières, va obliger les banques qui ont une politique de rémunération inadéquate "à adapter leur comportement", indique une circulaire de la CBFA relayée par De Tijd sur son site internet.

Depuis la crise financière, les boni des banquiers sont devenus un sujet de conversation récurrent. Ceux-ci sont même vus comme une des causes principales de la crise, car ils ont incité les banquiers à prendre davantage de risques.

La CBFA veut que les prochaines politiques de rémunération soient adaptées à une saine gestion du risque, indique la circulaire. Cette gestion plus saine correspond aux initiatives internationales prises par le G20 et la Commission Européenne.

La CBFA précise qu'il doit y avoir un partage équitable entre les parts fixes et variables du salaire. Le bonus doit également être limité et la part fixe doit être suffisamment élevée. La banque doit être capable de garder les boni lorsque les critères de performance ne sont pas atteints ou si la situation se dégrade. Les boni doivent pouvoir être repris lorsqu'ils ont été attribués sur base de données erronées ou s'il y a des cas de tromperie ou de fraude.

La création d'un comité de rémunération indépendant est recommandée par la CBFA, qui attend des institutions financières qu'elles mettent ces principes en application dès le 30 juin 2010.

(VDH)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés