La cybercriminalité fait trois victimes chaque minute en Belgique

L'an dernier, 1,4 million de Belges ont été victimes de cybercriminalité, ce qui équivaut à environ trois personnes par minute. Le montant de la perte financière estimée s'élève à 347,5 millions d'euros, révèle une enquête de Norton by Symantec présentée mardi.

Selon le Norton Cybercrime Report 2011, les personnes concernées estiment à 160 millions d'euros le coût financier direct et à 187,5 millions d'euros la perte de temps provoquée par la cybercriminalité.

Par ailleurs, la moitié des adultes actifs sur internet ont déjà été confrontés à cette problématique et 56% d'entre eux l'ont été pour la première fois en 2010.

Le rapport avance également que les cybercriminels s'intéressent de plus en plus aux opportunités mobiles. Bien que le nombre de 'victimes mobiles' reste faible en Belgique (3%), 10% des adultes dans le monde ont subi une forme de cybercriminalité via leur smartphone.

Norton s'attend en outre à une hausse du nombre de cas de cybercriminalité en raison de l'utilisation croissante des sites de réseaux sociaux et de la faible protection des sites internet.

D'après l'étude, enfin, les personnes qui risquent le plus d'être victimes de cybercriminalité sont des hommes, âgés de 18 à 30 ans, qui utilisent l'internet mobile, des chiffres comparables en Belgique et dans le monde.

L'enquête a été menée en février et mars 2011 auprès de 12.702 personnes dans 24 pays. (939)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés