La dette publique revient de plus en plus dans les mains des Belges

Près de la moitié de la dette publique belge est à nouveau détenue par des Belges, ces derniers ayant acheté, en 2011, 29 milliards d'euros d'obligations de l'Etat belge alors que, dans le même temps, les étrangers ont vendu pour sept milliards d'euros de dette belge, indiquent samedi L'Echo et De Tijd.

En 2011, la dette publique a augmenté de 21 milliards d'euros, à 362 milliards d'euros. Une hausse qui a entièrement été absorbée par des investisseurs locaux, selon des chiffres de la Banque nationale. En conséquence, 47% de l'encours de la dette publique belge est détenu par des Belges contre 41,6% en 2010.

Les banques et les autres institutions financières belges sont les principaux acheteurs mais les particuliers, via les Bons d'Etat, et la Banque nationale ont également acquis des titres.

La tendance observée en 2011 semble se poursuivre en 2012, selon les spécialistes.

(BAJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés