Le baril de pétrole atteint 100,09 dollars à New York

Les prix du pétrole ont dépassé jeudi 100 dollars le baril, poussés par une combinaison détonante de facteurs: dollar faible, froid aux Etats-Unis, craintes géopolitiques et retour en force des spéculateurs en ce tout début d'année 2008.

Apparu pour la première fois sur les écrans mercredi, le chiffre symbolique de 100 dollars a été dépassé jeudi: le baril a atteint un nouveau record à New York, à 100,09 dollars. Vers 18h30 HB, le "light sweet crude" s'échangeait à 99,73 dollars, en hausse de 9 cents par rapport à la clôture de la veille.

A Londres, le cours du Brent de la mer du Nord pour livraison en février a franchi lui aussi un nouveau sommet jeudi, poussant jusqu'à 98,50 dollars le baril. Vers 19h30 HB, il s'échangeait à 97,87 dollars, en hausse de 3 cents.

"Le mouvement prononcé et continu de rétrécissement entre l'offre et la demande demeure le facteur essentiel derrière la forte escalade des prix", ont affirmé les analystes de Barclays Capital.

Dans ce contexte d'équilibre de marché très précaire, l'annonce d'une nouvelle chute des stocks de brut américain a renforcé l'élan des cours jeudi. Le département américain de l'Energie (DoE) a annoncé à 15h30 HB un plongeon des réserves américaines de brut - pour la septième semaine d'affilée - de 4 millions de barils. (CYA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés