Publicité

Le crédit-temps cartonne chez les seniors

En 2008, près de 118.000 travailleurs âgés de plus de 50 ans ont réduit leur temps de travail, soit une hausse de près de 8 pc par rapport à 2007, indique jeudi un quotidien économique francophone.

Une grande majorité de ces travailleurs ont opté pour un crédit-temps ou une interruption de carrière partielle. La formule la plus prisée est la réduction d'un cinquième du temps de travail.

D'après les statistiques de l'Onem, entre 2003 et 2008, le nombre de personnes ayant aménagé leur fin de carrière a quasiment doublé.

Les 50 ans et plus représentent près de 60 pc des personnes en interruption de carrière ou en crédit-temps. En 2003, leur part relative n'était que d'environ 40 pc.

71 pc des bénéficiaires de crédit-temps habitent au nord du pays, 24 pc en Wallonie et 5 pc à Bruxelles.

Le succès du crédit-temps et de l'interruption de carrière représente un coût de 400 millions d'euros en 2008 uniquement pour les travailleurs de plus de 50 ans, contre 217 millions en 2003. Tous travailleurs confondus, la facture des différentes réductions du temps de travail s'élève à 700 millions d'euros pour l'Etat. (DAD)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés