Le personnel de l'Association liégeoise du gaz se croise les bras ce mardi

Les 350 travailleurs de l'Association liégeoise du gaz (ALG) sont en grève ce mardi pour dénoncer les conditions du projet de fusion par absorption de l'intercommunale et de Tecteo (réseau électrique multimédia).

"Personne ne travaille", assure Raphaël Leblanc, pour le front commun syndical. "Aucun service n'est assuré, excepté le service de sécurité. Le travail reprendra demain/mercredi", ajoute-t-il.

Ce mardi midi, les travailleurs manifesteront leur désaccord avec le projet des bureaux exécutifs des deux intercommunales devant le Parlement wallon. Ils y seront reçus par le parlementaire Bernard Wesphael (Ecolo). Celui-ci interpellera le ministre Paul Furlan en commission des affaires intérieures un peu plus tard. Une délégation des travailleurs assistera aux débats.

Pour rappel, les travailleurs protestent depuis plusieurs mois contre le projet de fusion de l'ALG et de Tecteo car ils n'auraient aucune certitude de conserver l'intégralité de leurs acquis sociaux.

La prochaine négociation avec la direction est prévue le mardi 14 décembre. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés