Le travail au noir gagne du terrain chez les étudiants

Alors que plus de 90 pc des étudiants travaillent pendant les vacances d'été ou pendant l'année scolaire, le travail au noir augmente fortement chez les étudiants. C'est ce que révèle une étude réalisée par la société de ressources humaines Randstad.

Ainsi, un étudiant sur cinq (21 pc) travaille sans contrat. Dans certains secteurs, ce pourcentage est encore plus élevé. Dans l'horeca, presque 1 étudiant sur 2 travaille au noir. En outre, 32 pc des étudiants de moins de 18 ans n'ont pas de contrat, pour une part de 14 pc chez les plus de 23 ans.

L'étude menée par Randstad montre également que les étudiants qui font un travail rémunéré en entreprise travaillent dans la plupart des cas comme employés de magasin, ouvriers de production, barmans, commis ou employés administratifs.

En moyenne, le salaire annuel des étudiants s'élève à 1.700 euros pour 34 jours de travail. Les moins de 18 ans gagnent en moyenne 1.500 euros, les plus de 18 ans déclarent gagner 2.100 euros en moyenne.

L'étude de Randstad a été menée pendant les vacances de Noël 2008-2009 auprès de 1.000 jeunes âgés de plus de 15 ans. (NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés